webleads-tracker

Dans un contexte de concentration des acteurs, de pression réglementaire et de banalisation des offres, le marché de la complémentaire santé est soumis à une forte intensité concurrentielle. D’où la nécessité pour les complémentaires de se ré-inventer, notamment en incluant des services de prévention au sein de leurs offres afin de se différencier. Progexia, en tant qu’acteur technologique, aide les complémentaires santé à concevoir et optimiser leurs services de prévention en les rendants concrets et utile à leur population.

Par delà un retour sur investissement qui reste à démontrer, l’offre de prévention doit être vue comme un vecteur de fidélisation, ce qui implique un usage des services qui en découle. En effet, l’intention sociétale, si elle est louable, ne constitue pas un critère de motivation incitant les assureurs à proposer des services de prévention concrets. Notamment, bon nombre d’assureurs ont enrichi leur offre de base avec des services « paillettes » sans réelle intention d’en favoriser l’usage.

Ces services ont un coût, forcément répercuté sur la cotisation de base. De ce fait une offre qui propose des services non perceptibles a de grandes chance de ne pas être choisie à nouveau par l’entreprise, faute d’usage et de gain. Pour nous, un service inusité ne peut fidéliser. Inversement, nombre d’assureurs santé proposent une offre de service pléthorique, risquant par là même de perdre leurs bénéficiaires potentiels. Selon nous il est donc impératif :

  • De proposer des services simples et perceptibles pour vos clients entreprises et individuels. Prenons l’exemple de Klesia qui propose des campagnes de vaccination anti-grippe en entreprise. Le collaborateur et son employeur sont directement concernés par ce service, conçu pour diminuer l’absentéisme en période hivernale.
  • Cibler des personnes à qui proposer ces services pour que ceux-ci suscitent l’adhésion de leurs bénéficiaires. C’est dans ce domaine que les technologies du Big Data ont un apport essentiel.

Nous avons fait appel aux dernières technologies du Big Data et de machine learning, pour concevoir des modèles mathématiques, permettant la prédiction des problématiques les plus à même d’intéresser un assuré afin de permettre à sa complémentaire de lui proposer des services pertinents.

Le Big Data apparaît comme une source de perspectives nouvelles en matière de prévention. Dans le cadre de ce projet de recherche, nous avons tissé des partenariats avec des laboratoires spécialisés en économie de la santé, ce qui nous a permis d’établir des profils anonymes, construits sur la base de l’open data et des enquêtes épidémiologique. Ces profils ont été ensuite corrélé aux données en possession des assureurs, notamment en termes de situation et de consommation de soin. Ceci nous permet d’établir des probabilités mathématiques, pour savoir si l’assuré est concerné ou non par les problématiques de prévention traitées par son assureur complémentaire.

Deux premières expériences ont été menées dans ce cadre pour les cas du diabète de type II et sur les troubles du sommeil. Ce projet « FOReCare » s’inscrit dans notre offre NovaCare. qui rassemble l’ensemble des technologies permettant la mise en œuvre et l’optimisation d’un programme d’accompagnement santé. Ces technologies intègrent d’ores et déjà les contraintes du nouveau règlement européen sur la protection des données personnelles.

Avec la concentration de notre secteur et la banalisation de l’offre, il est primordial d’élargir votre gamme de prestations pour fidéliser vos adhérents et trouver des services adaptés aux entreprises. Grâce aux outils du Big Data et son analyse prédictive, c’est le moyen unique pour les assureurs de disposer de la bonne information au bon moment pour définir les actions de prévention de demain.